« Sometimes, I feel I´ve got to run away… »

Bonjour bonjour !

Et oui, me revoila, après la fête d’hier soir… Fête surprise, pour l’anniversaire d’un ami. Nous avons attendu sur  une terrasse où nous avions allumé des bougies… et on avait froid ! Et le voila, les yeux bandés et SURPRISE ! En tout cas, ça lui a fait plaisir et la soirée s’est très bien passé. Par contre, le retour fut cahotique entre l’attente de trams et plus de bus pour rentrer, d’où une marche à pied sous une fine pluie… Enfin, Myrina me soutenait par sms interposés alors j’ai réussi à rentrer sans encombres ^^

Bref, me revoila. Le titre de cet article vient de la musique du groupe Soft Cell, « Tainted Love », qui est une reprise de Gloria Jones, puis ensuite repris par Marylin Manson, dans une bonne reprise (Autant je suis pas un fan de Manson, autant je reconnais que sur les reprises de Tainted Love et de Personal Jesus, il a assuré). Ce titre peut s’appliquer sans peine à notre Jayania, que nous avons laissé en fâcheuse posture dans la Bibliothèque d’Eleusis… Et voici la suite !

Chant VIII

« Mais qu’attendez vous ? Courez ! »
Belzoa hurla alors que l’armée de mort de Raikin pénétrait dans la Grande Bibliothèque. Yunalesca sortit de sa méditation et vient aux côtés de Belzoa, qui se préparait déjà à d’éventuelles complications. Jayania referma brusquement le Codex, mais prit soin de le garder avec elle. Hettar, par contre, ne comprenait pas le danger de la situation. Hébété, hagard, il ne cessait de marmonner que les hommes en armes n’avaient pas le droit d’entrer dans la bibliothèque. Le groupe commençait déjà à regagner la sortie, mais Hettar ne comprenait toujours pas l’imminence du danger. Il fallut que Jayania le prenne vigoureusement par le bras pour qu’il consente enfin à suivre les fuyards. Arrivés à la balustrade du premier niveau, qui donnait vue sur le hall d’entrée, un spectacle terrible se présentait devant leurs yeux.
Une division entière des berserks de Raikin de trouvait dans le hall, éructant et cherchant des yeux la moindre forme de vie. Sur le sol se trouvaient, mutilés, les corps de deux femmes que Hettar ne connaissait que trop bien : c’était deux de ses amis bibliothécaires, qui avaient eu le malheur de se trouver dans le Hall. Hettar ne put contenir sa peine.
« NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON ! »
Sa voix résonna sous les voûtes et arcanes de la Grande Bibliothèque. Immédiatement, les berserks tournèrent leurs yeux vers le groupe. Et ils comprirent, de suite, que c’était là leur cible. Le chef de la division n’eut qu’un signe, un cri, à faire. Tous les soldats commencèrent alors à courir vers les escaliers, alors que les archers bandaient déjà leurs arcs.

« Il nous faut trouver une sortie, et vite ! dit Belzoa. Demandes donc au bibliothécaire.
– Hettar, reprenez-vous ! s’exclama Jayania.

Elle prit la tête d’Hettar entres ses mains et le regarda, droit dans se yeux, fixement.

– Y’a-t-il une autre sortie ? Vite !
– … Le souterrain… derrière la quatrième étagère de la Salle des Prophéties.
– Alors, levez vous et conduisez nous vers ce souterrain ! Mais avant… »

Jayania s’accouda au balcon et vit les quelques archers la viser déjà. Elle n’hésita pas, empoigna son sceptre et hurla une formule magique.

« Al’ suoktu fahg, malestrom naka dzum ! »
Alors un trou s’ouvrit sous les pieds des archers et ils tombèrent. Et ils disparurent dans une dimension dont personne ne connaissait le nom…

Le groupe se mit à courir, guidé par Hettar qui, bien que n’en menant pas large, se précipitait entre les bibliothèques. Malgré leur vitesse, les berserks les poursuivaient, se rapprochant petit à petit. Belzoa n’hésita pas : il se retourna vers les poursuivants et pointa sa main vers les poursuivants et prononça des paroles incompréhensibles pour des non-initiés :
« Hamsa Cthal, rumda flach ! »
Une barrière de feu se dressa alors, à la suite des fuyards. Quelques poursuivants s’y échouèrent, ralentissant les berserks, mais ils n’abandonnèrent pas. A un moment, Hettar tourna à gauche, puis s’engouffra dans une fissure dans le mur, suivi des trois autres, puis plaça prestement une planche en bois servant de porte. Quelques secondes plus tard, ils entendirent la troupe passer, puis s’éloigner. Ils étaient dans un souterrain, éclairé par des torches. Hettar prit les devants, mais ne put retenir les questions qui l’assaillaient.

« Et bien, on dirait que je fais partie de votre groupe maintenant !
– Il semblerait, en effet, déclara Jayania, en esquissant un vague sourire.
– Et où allez vous aller maintenant ? Vous avez une idée je suppose…

Jayania réfléchit
– En fait, j’ai encore des doutes sur le codex, il faudrait que je trouve quelqu’un qui pourra m’aider.
– Je pense que Marine pourra nous aider non ? interrogea Belzoa.
– Mais oui, bien sûr ! Comment n’y ai-je pas pensé ? Marine Proudmore !

Yunalesca et Hettar poussèrent un petit cri. La jeune fille prit la parole.
– Maîtresse Proudmore ? La fille de l’historien Johan Proudmore ?
– Elle-même, répondit Jayania. C’est une amie de longue date, elle siège à la Guilde des Erudits à Praelène. Pourquoi cette peur ?
– Mais, il se murmure, dans les couloirs du château de Spira, qu’elle a partie avec le Mal !
– Sottises ! s’exclama la voix profonde de Belzoa. Maîtresse Marine Proudmore est une femme digne de confiance, elle nous aidera. J’en suis convaincu !
– Enfin, déjà, il nous faut sortir de ce souterrain, conclut Hettar. »

Mais Jayania ne l’écoutait déjà plus. Elle allait revoir Marine Proudmore… Aura-t-elle changée, après tout ce temps ? La reconnaîtrait-elle ?

Pendant ce temps, au château de Spira, Vo’Xiatir et Shliska devisaient dans la salle du Conseil.
« C’est vraiment ce que tu veux, Vo’Xiatir ? Cela peut être très risqué, tu ne crois pas ?
– Bien sûr que c’est risqué ! rétorqua le dieu du Commerce. Mais si ça marche, ce sera un pas énorme vers la domination du Monde, notre domination.
Le dieu de la Santé restait perplexe.
– Oui peut-être. Reste à savoir comment elle va réagir.
– Peu m’importe. Je suis le dieu des Dieux, elle n’est rien.
Il donna un parchemin griffonné à Shliska.
– Vas voir Leh’Zhar, le dieu des messagers et demandes lui, ordonnes lui de diffuser ce message au plus grand nombre. S’il est peu coopératif, use de tous les moyens nécessaires. »
Shliska lut le parchemin. Ainsi, il y aurait sous peu beaucoup de monde à Spira…

Au même instant, au bureau de la Guilde des Magiciens, à Praelène. Ran Kalath XV signait une lettre et reposa la plume.
« Tu es content, maintenant ? Je ne puis croire que tu nous trahisses ainsi.
– Je ne trahis personne, vieux fou. Je crée un nouveau monde, c’est différent. »
Cette voix émanait d’une personne qui se trouvait dans le bureau du Grand Ordonnateur de la Guilde. Il tenait un couteau qu’il maintenait sous la gorge de Ran Kalath.
« Un nouveau monde, rien que cela ? Tu es idiot, Vo’Xiatir ne fera qu’une bouchée de toi, le moment venu !
– C’est une possibilité… Mais ce sera après la création de ce nouveau monde. Et tu n’en feras pas partie, Ran Kalath ! »
A ces paroles, le couteau trancha la gorge du vieil homme. Ran Kalath succomba rapidement. Le poste de grand ordonnateur est désormais vacant. La personne prit la lettre signée, et sortit par une porte dérobée. Puis se rendit dans la grande salle du Conseil du Palais de Ville de Praelène.

A son arrivée, l’Echevin-Maire lui adressa d’une voix forte :
« Ah, te voila enfin, Zen’Dalir ! Comment commencer une réunion du Conseil des Maîtres-Echevins sans la présence du Prêtre-Echevin ? »

Et voilà, cet extrait marque la fin de ce que j’ai déjà écrit de ces chroniques. Mais ne croyez pas que ce soit fini ^^ Il me faut maintenant vous conter l’apparition de la Nécromancienne et les annexes des Chroniques… Bref, tout un programme qui j’espère, vous plaira !

Voila pour cet article. Je vous laisse avec le clip de… « Tainted Love » de Soft Cell. Clip assez… étrange ma foi !

A très bientôt,

Antoine

Advertisements

Un commentaire

  1. Donc le chant VIII que tu avais publié sur Facebook était le dernier chant!
    Finalement, cette chère Jayania va être obligée de retourner à Praelène! En espérant qu’effectivement son amie ne soit pas passée du côté oscur de la force! lol
    Oui oui oui, moi j’veux les annexes! Avec plaisir!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s