« Who Watches the Watchmen ? »

Bonsoir à tous !

Et bien voila quelques nouvelles de mon côté ! Tout d’abord, ma faculté, Histoire, vient d’être bloquée, depuis mercredi et ce jusqu’à une durée indéterminée… Ca me permet d’avoir du temps libre. Pour travailler un peu d’abord, pour chercher un job d’été intéressant aussi et bien sûr, et surtout, pour voir et passer du temps avec ma lovely girl… C’est le point positif de ces grèves, être de plus en plus proche d’elle. I’m so in love with her.

Deuxième bon point de la semaine, « La Valse des Mondes » est, à 99%, terminée ! Les textes sont tous composés, la préface est écrite (David, un ami, me l’a faite), la dédicace est faite. Ne reste plus qu’à écrire la postface, à régler des problèmes de mise en forme et ce sera bon. Enfin, il faut encore que cela soit validé par mon éditeur ^^

Troisèmement, et comme le suggère le titre de cet article, je suis allé au cinéma hier, avec Audrey and my lovely girl (très bonne soirée d’ailleurs) et je suis allé voir… Watchmen.

Le Comédien

Alors bien sûr, on s’attend à un énième film de super héros. Le fait que ce soit le réalisateur de 300, Zack Snider, m’a incité à aller le voir (étant fan de 300). De plus, j’ai pu lire le comics et j’ai beaucoup apprécié. Et quand au film, aussi bien visuellement que scénaristiquement, c’est excellent. Mention spéciale à la Bande Originale, mix entre chansons originales (Janis Joplin, Simon & Garfunkel…) et des créations de Tyler Bates, à qui l’on doit la musique de 300.

Je vais également vous livrer un petit poème, extrait de la Valse des mondes, composé au début de l’année dernière… Un poème sur le souvenir, la nostalgie…

Once Upon A Time

Aujourd’hui, le Temps est passé sur moi
Et a creusé sur mon visage ses marques indélébiles.
Mais par bonheur, Chronos a totalement oublié
De s’insinuer dans le Temple de mes souvenirs.

Avant, j’ai été un jeune et timide garçon,
Bienheureux, ne pensant pas au lendemain,
Voyageant et m’établissant sans cesse
Aux quatre coins de la France.

De l’austère Bourbonnais au voyant Bordelais,
De la verte Touraine à la douce Bretagne,
Mes yeux d’enfant ont vu défiler les paysages
Qui sont encore et toujours ancrés dans mon cœur.

Mais j’ai été aussi un adolescent tourmenté,
Marqué par de tristes et épiques épopées,
Naviguant à l’aveuglette et avec difficulté
Dans les eaux troubles et tumultueuses de la vie.

Il était une fois un poète encore peu âgé
Et qui voyait au loin la vie défiler.
Mais constamment, la nostalgie le harcelait
Tel le brouillard dans son esprit embrumé

Voila pour aujourd’hui ! Je vais vous laisser avec une musique de… Simon & Garfunkel justement, nommée « The Sound of Silence »

A très bientôt,

Antoine

Advertisements

Un commentaire

  1. Tiens donc, La Valse des Mondes est terminé? Il me tarde de voir cet ouvrage publié, et d’en posséder un exemplaire bien à moi.
    Encore un joli poème que je découvre… Cette prose, fluide, profonde, qui a chaque fois, nous emporte avec toi, et nous fait voir ton monde avec tes yeux… Et c’est ce que j’aime dans ta façon d’écrire, que ce soit en prose, en narration ou en poésie.
    Comment ça, tu es allé voir Watchmen? Incroyable!! lol, non, c’était une très agréable soirée avec Audrey, que j’adore très fort aussi. Et des soirées entre amis comme ça, j’en veux, j’en veux et j’en reveux! (Seule avec mon amoureux aussi!) Je t’aime!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s