Carnets de Voyage en Vallée de la Loire. Chapitre 2 : Amboise, ou le château miraculé

Bonjour à tous !

Me revoila, après quelques jours de vacances… marqués par la mort de mon portable (pourtant pas vieux… c’est à rien n’y comprendre) et par des moments de douce complicité avec mademoiselle Myrina ! La vie me paraît très douce en ce moment… Mais c’est un calme apparent car je me prépare aux… concours !

Enfin, cela n’est pas le sujet de cet article ! Nous allons continuer de voyager en val de Loire. Après la douceur de Chenonceaux, nous partons pour une commune tranquille, qui a traversé le temps. Elle se situe à l’est de Tours, à un quart d’heure de voiture. Nous faisons escale aujourd’hui à… Amboise.

 

 

 

 

 

 

109px-blason_amboise-37003

La ville d’Amboise est plus grande, bien plus grande que le hameau de Chenonceaux, car la cité ambacienne est habitée par 13 603 habitants, lors du recensement de 2009. Elle s’étend sur la rive sud du fleuve. elle doit aujourd’hui sa célébrité par le manoir du Clos-Lucé, qui fut la résidence de Léonard de Vinci, pendant les trois dernières années de sa vie. Contrairement à Chenonceaux, où il aut s’éloigner de la ville pour voir le château, à Amboise il défend solidement la ville. C’est la première chose que l’on voit, en arrivant de la route de Tours

amboiselechateau

Le voila. Surplombant la Loire de sa beauté sortie de la Renaissance, défendant Amboise de sa grandeur. Or, l’histoire est souvent tragique à Amboise. En témoigne ce plan original du château.

schlossamboisestichducerceau

Comme vous le voyez, il s’agit là d’un grand château, dont le gros des constructions a été commandé par le roi Charles VIII. Or, voici le château aujourd’hui, comme on peut le voir derrière la grnde façade surplombant la Loire :

cour_interieure_logis_royal_chateau_damboise

Voici le Château d’Amboise, tel qu’il est aujourd’hui. Il ne reste presque plus rien de ce fier château si imposant. Pourquoi donc ? Que s’est-il passé pour que ce château soit si durement ébranlé ? L’heure est venue de faire un petit historique rapide.

J’ai dit plus haut que c’est Charles VIII qui a fait édifier la majeure partie du château d’Amboise. Il a fait construire la chapelle Saint Hubert (toujours debout, où se trouve la tombe de Léonard de Vinci) et le Logis royal, la partie qui reste aujourd’hui du château. Il faut savoir que le monarque est né à Amboise et en fait sa demeure de prédilection. C’est donc, pendant le règne de Charles, le centre du royaume. Hélas, en 1498, le roi heurte le linteau d’une porte trop basse. Accident bénin me direz vous ? Non, car quelques heures après, Charles VIII s’éteint, mort à cause d’une porte.

Charles VIII mort, c’est Louis XII, son cousin qui monte sur le trône. Il commence à faire construire le reste du château (la partie aujourd’hui détruite), cependant il lègue le domaine à Louise de Savoie, mère du futur François Ier. Ce dernier, comme Charles VIII, va grandir à Amboise et va recevoir une grande et brillante éducation. Sous cette influence, Amboise connaît alors son apogée culturelle et festive. La venue, vers 1516, de Léonard de Vinci va  marquer le point d’orgue du rayonnement d’Amboise. Cependant, sa mort en 1519 marque la fin du rayonnement d’Amboise, puisque François Ier va préférer Fontainebleau ou Chambord.

On va reparler d’Amboise sous François II, le fils d’Henri II (successeur de François Ier).  En 1560, des chefs protestants veulent mettre la main sur les Guise, parents du jeune roi et fervents catholiques. La Cour se déplace de Blois à Amboise, plus facile à garder. Cependant, le complot est éventé le 17 mars, les chefs du complot furet arrêtés, torturés et tués, leurs corps furent pendus au balcon d’Amboise. C’est cet épisode que l’on nomme a « conjuration d’Amboise ». En 1563, l’édit d’Amboise met fin à la première Guerre de Religion. Le pays gagne quatre ans de répit.

Après, on entend presque plus parler d’Amboise… On y enferme Nicolas Fouquet avant son transfert à Pigneroles. Et Napoléon le donna à l’ancien directeur, Roger Ducos. Ce dernier n’a pas assez d’argent pour l’entretenir, alors il décida de l’abattre. C’est pour cela que le château est aujourd’hui si petit. Depuis le XXème siècle, le château appartient à la fondation Saint Louis, qui fut crée par l’ancien Comte de Paris.

C’est donc un château à la difficile histoire que je vous ai narré. Je vais vous montrer quelques photos, pour vous faire prendre conscience que Amboise, bien que meurti, conserve un bel ensemble.

chateau_damboise_2

 

 

 

chateau_damboise_3

 

tombe_de_leonard_de_vinci

facade_vue_de_la_loire_chateau_damboise

Pour finir, je dirais que Amboise n’est pas le plus connu des châteaux. Ce n’est peut être pas le plus beau, ni le plus romantique… Mais il a sa personalité, fort, belle… Je ne peux que vous conseiller d’aller le voir. Et je l’aime beaucoup moi ce château ^^

Voila qui conclut ce deuxième chapitre sur les châteaux de la Loire. Patience, le chapitre 3 ne va pas tarder !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s