Pourquoi les livres tombent-ils (Parfois/Souvent) ?

Bien le bonjour à  tous !

Comment ça, cela fait longtemps que je n’ai pas posté ? Oui c’est vrai… Bref, je suis désolé de tout ça, j’ai été très débordé  le saviez vous ? En résumé, j’ai bossé tout l’été à l’Office du Tourisme de Bordeaux, je suis rentré en IUT métiers du livre (yeah^^) et je suis passé sur France 2, à tout le monde veut prendre sa place. Cool aussi !

Et puis, bien sûr, je suis encore avec ma douce Myrina ! Bientôt 8 mois. Et je suis toujours autant épris d’elle, car grâce à elle, j’ai réussi à surmonter certains obstacles. Et je l’aime très fort !

Je suis donc en IUT, section édition et librairie. Très intéressant (et très compliqué aussi^^), mais au moins je bosse, et je suis passionné. Vraiment des choses très intéressantes. Ce week end, dans le cadre de ma formation, je suis allé au salon du livre de poche de Gradignan (près de Bordeaux).  Salon très intéressant, avec de très bonnes rencontres, dont le boss des éditions Bragelone, ceux de Folio SF et Pocket SF/Fleuve Noir, l’auteur Eddy Harris et un représentant des éditions Monsieur Toussaint Louverture.

Cette maison d’édition est géniale. En effet, chaque livre est un ouvrage finement travaillé, avec un choix de livres excellents. Mais bon, filez sur leur site http://www.monsieurtoussaintlouverture.net pour avoir de plus amples informations.

Si je parle d’eux, c’est qu’ils ont distribué une petite carte postale où est inscrit la question « Pouquoi les livres tombent-ils? » Et je vais reproduire ici les réponses à cette épineuse question.

1) Ils sont trop gros. Certains livres prennent facilement du poids pour rien, ne surveillent pas leur ligne.

2) En fait, ils ne tombent pas, ils essayent de se barrer de l’étagère, de retourner dans les stocks où tout est bien plus tranquille.

3) Ils sont maladroits comme c’est pas permis, ils avancent tant bien que mal, mais se prennent les pieds dans le tapis et Paf !

4) Ils se suicident. On appelle aussi ça le syndrome de la chute. Face à une compétition de plus en plus grande, à la masse grandissante des concurrents et des prix littéraires, à l’arrivée de produits dopants comme le marketing et l’écrivain star-system, le livre parfois ne peut plus faire face. Il ne résiste plus aux pressions qu’il subit, alors il craque et se jette, en un geste désespéré, dans le vide.

5) Il y a une gravité spéciale pour les livres, particulièrement pour les livre qui parlent de philosophie politique.

6) Un livre délaissé essaiera d’attirer votre attention, en se jetant du haut d’une étagère ou du rebord d’une table au moment où vous passez dans les environs : Hé, je suis là !

7) Ils sont souvent à un angle de table, ou sur un rebord. Ils aiment le risque parce que le risque leur fait oublier l’ennui. Ils jouent souvent à James Dean et à la Fureur de vivre, mais bon, c’est des livres.

8) Parce que [(ax-Ω)+2]+/-(π-8) = oui

9) Les livres n’ont pas toujours une bonne santé, ils s’épuisent, en fait, on peut les comparer à des très jeunes enfants : bruyants, à leur naissance, on parle d’eux, on s’extasie pas troulours à juste titre (oh, qu’il est mignon/intelligent) : puis, rapidement, on s’en désintéresse peu à peu; ilsont besoin d’attention; et au bout de quelques heures ils tombent de fatigue.

10) Les livres sont contrôlés par de petits êtres étranges, qui vivent dans les blancs de nos conversations : deux personnes s’entendent bien, mais avec le temps, se parlent de moins en moins, et ‘installent entre elles (par temps froid surtout) de courts moments génés ou non et irritants, c’est là qu’habitent les petits êtres qui décident des mouvements de livres. En fait, il n’y a qu’un moment qu’ils peuvent contrôler : la chute, ou pour être plus précis, le tombage. Alors parfois, quand on a rien à se dire, un ange passe et quelque part, un livre tombe.

11) Ils sont lâchés, et certains glissent entre les mains deslecteurs, même des lecteurs agiles.

12) Certains livres ne tombent pas : ils sont poussés par d’autres livres qui sont prêts à tout pour être mieux placés sur l’étagère.

Enfin voilà ! Sinon, petit tour de ma table de lecture en ce moment :

Dan Brown, The Lost Symbol, Bantham Press (Oui je sais, c’est commercial, c’est pour le grand public et tout ça… mais j’aime bien moi !)

Richard Matteson, Je suis une légende, Folio SF (Car je suis sûr que ça doit être bien !)

Eddie Harris, Harlem, Liana Levy (Un auteur que j’ai rencontré ce week end et qui est passionnant !)

Pierre Bayard, Comment parler des livres que l’on a pas lu ?, Editions de Minuit (Ca pourrait m’aider très fortement pour les cours)

Julien Campredon, Brulons Tous Ces Punks pour l’Amour des Elfes, Editions Monsieur Toussaint Louverture (Juste pour le titre^^)

Voila ! Je vous laisse pour un temps très court (j’espère^^) et vous laisser avec… Move Over, des Spice Girl !

A très bientôt,

Antoine

Advertisements

Un commentaire

  1. Héhéhé! Ah bon, tu es toujours épris d’elle? Wow; elle a bien de la chance cette Myrina! :p

    Très rigolote cette petite carte sur le pourquoi du comment les livres tombent!
    Quel plaisir de te revoir ici, ou tout a commencé…

    Il va falloir que j’update mon blog moi, un jour! lol

    Je t’aime fort mon coeur!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s