Après le point Godwin, le point Sarkozy

Aujourd’hui, amis lecteurs qui suivent ce blog, je vais trahir la seule obligation que je me suis imposée en créant ce blog : ne pas parler de politique. Je considère que bien souvent, dans une discution entre personnes, la politique, c’est comme l’argent, quand on conmmence à en parler, ça finit toujours mal. Mais dans cette article, je voudrais vous faire part d’une évolution qui  m’énerve au plus au point.

Vous qui surfez souvent, qui vous baladez sur Internet, vous avez sûrement dû entendre parler du point Godwin.

Un point Godwin

La loi du point Godwin est celle ci : Plus une discution sur Internet s’éternise, plus la probabilité d’un rapprochement avec Hitler ou le nazisme se rapproche de 1. A ce moment là, on décerne un point Godwin : la discution a atteint un point de non-retour définitf, qui la fait sombrer dans la nullité la plus profonde. Exemple : Quelqu’un défend le système de l’élection, et quelqu’un lui répond « Oui, mais Hitler a été élu aussi, donc l’élection, c’est aider le nazisme ». Voilà, on a atteint le point Godwin.

Il y a peu, les journalistes du site Rue89 ont crée le point Sarkozy. Le concept reste le même que le point Godwin : sur n’importe quel sujet, on finira toujours par trouver une référence à Sarkozy. Du style « Ahlala, le pouvoir d’achat baisse, c’est la faute de Sarko », ou bien « Des bouchons sur la rocade ? Mais que fait Sarko ? » ou encore « Pffff… s’il n’y a pas ma taille dans les soldes, c’est bien parce que Sarkozy est président ! »

Ceux qui me connaissent bien savent qu’on ne peux pas me taxer de sarkozysme. Mais je ne peux qu’être d’accord avec Rue89. Car cette tendance à ramener Sarko partout, ça commence à me pomper l’air sérieusement.

Sarkozy a beau à être un mauvais/moyen/bon président (rayez les mentions inutiles), tout rapporter à lui, loin d’alimenter le débat, c’est juste la preuve manifeste qu’on a rien dans le cerveau. Franchement, avoir en commentaire sour un article sur Bouygues Télécom un commentaire sur Sarkozy, merde à la fin.

Je ne suis pas là pour défendre Sarkozy, ce n’est pas le but de cet article, et il se défend bien tout seul. Mais par pitié, arrêtez les références inutiles à Nicolas Sarkozy dans les commentaires, quand celui – ci n’a rien, mais alors rien à voir. Si vous avez des arguments pour nourrir le débat, faites le, c’est ce qui est intéressant. Mais si votre seul argument est une référence à Sarko, c’est mieux pour tout le monde que vous vous taisiez.

D’ailleurs, je me pose une question, à laquelle vous aurez peut être une réponse à me fournir : Chirac et Mitterrand n’étaient pas vraiment aimés non plus durant leurs mandats, mais il n’y a pas eu ce phénomène. Alors, pourquoi assiste-t-on à ce phénomène avec Sarkozy ?

Bref, je suis pour le débat intelligent, nourri, constructif, passionné. Le débat qui fait avancer les choses. Un débat sans point Godwin, ni point Sarkozy.

Fin de la parenthèse politique.

A très bientôt,

Antoine

Advertisements

2 commentaires

  1. Cette histoire de « point » qui pourrit les débats, c’est la faute à Sarko ! D’ailleurs on a aussi créé des points qui se rapportent à Hitler, hein ! >:o
    (j’ai fait une bonne combo, là ? XD)

    Bon, plus sérieusement, je ne connaissais pas le point Godwin, et j’avais plus remarqué le « point Sarko » que celui se rapportant à Hitler ou au nazisme… ça met un nom sur un phénomène intéressant, en effet. Peut-être que dévier ainsi le débat est une manière inconsciente de le clôre quand on le sent approcher de trop près certains sujets sur lesquels on n’a pas envie de réfléchir ou de revoir notre opinion ?

    En tout cas, si cette histoire de « point de non-retour » trouve son élément d’incarnation dans l’invocation de Sarkozy (« pokéball, go ! ») plutôt que de Chirac ou Mitterrand, c’est certainement parce qu’il a été omniprésent dans les médias pendant un bon moment avant l’actuelle période de calme relatif. C’est aussi certainement dû à certaines de ses actions, politiques ou non, et à des polémiques qu’il a lancées ; et puis, une fois qu’on commence à s’indigner ou à être scandalisé, ça fait rapidement « boule de neige », et le feu prend d’autant plus vite (dans la neige, haha… je devrais mieux choisir mes métaphores) qu’il y a déjà eu débats, vexations et déceptions auparavant, sur d’autres sujets. Je veux dire par là qu’en raison de griefs antérieurs, ça rend la population plus prompte à réagir sans trop analyser le fait sur lequel elle se mobilise à ce moment-là.

  2. Je ne m’étendrai pas sur les perches trollesques laissées par des amorces telles que « mitterand et chirac sont comparables à Sarko » parce que tenter d’en démontrer les différences fondamentales serait entrer dans le troll politique et, précisément, le but de cet article m’a l’air d’être de tout faire pour éviter ça. Evitons donc cette embûche.

    Tout ramener à M. le Président(ce qui m’apparaît comme une expression plus neutre que « Sarko ») n’a aucun sens lorsqu’en effet, le problème sous-jacent ne lui est du en rien. C’est de la pure bêtise trolleuse politique qui ne mène à rien. En ce point, me semble-t’il, nos avis concordent.

    Là où ils ne concordent pas, c’est lorsque l’on maintient qu’il faudrait du même coup s’abstenir du commentaire. Même s’il n’est pas de la plus haute pertinence ni de la plus haute crédibilité que de faire de l’anti-sarkozysme primaire, nous sommes en démocratie, a fortiori sur Internet où « rendez-vous compte, n’importe qui peut dire n’importe quoi », il n’est pas interdit de clamer haut et fort son avis à qui veut bien l’entendre, fût-ce par le biais d’un article de blog sans rapport. Simplement, c’est à celui qui râle contre M. le Président de se rendre crédible, faute de quoi son discours aura l’effet l’inverse de celui escompté.

    Pour conclure, ne défendons par M. Sarkozy, il le fait très bien tout seul, mais il est également inutile de décrédibiliser les anti-sarkozystes stupides et primaires, ils le font très bien tous seuls aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s