« Avez vous déjà entendu le décérébré radiophonique meugler les résultats du Top 50 ? »

Le temps passe, et je deviens un vieux con. Non mais c’est vrai, je commence à sortir régulièrement la fameuse phrase « c’était mieux avant ». Et pour tout : que ce soit du goût du Nesquick soluble aux querelles politiques que je trouvais d’une plus grande classe il y a quelques années.

Le soleil aidant, bien que je ne puisse pas en profiter autant que je le souhaite, je me suis revu dans ma jeunesse, dansant comme la plupart des autres sur les tubes de l’été, à l’époque où les Alliage et autres Spice Girls faisaient la loi dans les charts. C’était aussi la grande époque de l’émission de M6, le Hit Machine présenté à cette époque par Charly et Lulu. En gros, l’époque où le sacro saint Top 50 faisait la loi.

Le classement le plus craint par les artistes

L’époque om l’on tannait notre maman, dans les rayonnages du Carrefour ou de la Fnac la plus proche, pour acheter un single de notre artiste favori du moment. Mais si, souvenez vous : « Mamaaaaaaaaaaaaaaaan ! Je veux le single des Spice Girls ! Elles sont trop jolies et c’est trop bien ! » Vous remarquerez qu’à cete époque là, on achetait pour le groupe et le marketing derrière, pas pour la qualité de la musique.

C’était aussi les derniers soubresauts des cassettes audio. Je me souviens encore, asis en tailleur, près de ma radio, le doigt prêt à appuyer sur le bouton « Rec » pour me faire ma compil’. La mienne ! A moi, que c’est moi qui l’ai faite ! Notez que certaines de ces compils, je les garde encore précieusement et les réécoute de temps à autre.

Que de bons souvenirs. Vraiment. Garder ma pile de CD d’un côté, le baladeur CD ou le walkman de l’autre. Sans rien faire. Ou écouter la radio, qui à l’époque n’était pas plus intelligente qu’aujourd’hui, mais qui était mieux. Et bien oui, n’oubliez pas que je suis un vieux con.

Et aujourd’hui, aujourd’hui… A quand remonte votre dernier achat de single ? Depuis quand n’avez vous pas ouvert l’embalage qui recouvre un CD neuf, et découvrir le livret qui s’y loge ? Quel est le dernier CD non gravé que vous avez inséré dans votre lecteur, et à quelle date ?

Attention, je ne vais pas cracher dans la salade de câbles RJ45. Moi aussi j’ai téléchargé, j’ai connu la frénésie des débuts, les premières joies sur eMule et KaZaa (Si, KaZaa… Souvenez vous !). il m’arrive encore de télécharger je le confesse. Mais bien moins, presque plus.

Quand je vois les gens aujourd’hui (les gens hein pas que les jeunes, ne mélangeons pas tout) qui ne jurent que par leur iPod… je suis désappointé. J’ai un iPod et je l’utilise, mais j’ai aussi des CDs, des chaînes HiFi et je les utilise. Vous avourez que pour les soirées, ça a plus de gueule des platines que des rangées d’iPods.

Ces tubes de l’été, ils me manquent. Les CDs et les rituels d’enregistrements, ils me manquent. Et du fond de mon âme de vieux con geek aigri, ça me fait mal de le reconnaître mais… c’était mieux avant.

Publicités

Un commentaire

  1. je suis assez d’accord avec cette vision des choses, je ne suis pas vieux pourtant (23 ans), mais je trouve quand même qu’une CDthèque a plus d’allure dans un salon qu’une tour de CD gravés ou un ordinateur ! Et puis il y a le plaisir de découvrir l’objet, de déballer le plastique, de mettre dans le lecteur et d’appuyer sur Play… Oui, c’était mieux avant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s