« The ending has not yet been written »

« Je réalisai à l’instant même où je tombai dans la crevasse que le Livre ne serait pas détruit comme je l’avais prévu. Il continuait de tomber dans cette étendue étoilée dont je n’ai eu qu’une image fugace.
J’ai tenté d’imaginer où il avait pu atterrir ; je dois cependant avouer que de telles interrogations sont vaines. Toujours est-il que je ne cesse de me demander dans quelles mains mon Livre de Myst finira un jour par tomber.
Je sais que mes craintes ne seront peut-être jamais apaisées ; c’est pourquoi je ferme, réalisant que la Fin n’a peut-être pas encore été écrite. »

Je suis sûr, chers lecteurs et lectrices infiniments patients, que vous pensez comme moi : une oeuvre, quelqu’elle soit, peut vous faire tomber définitivement amoureux d’un genre spécial (à moins que je ne m’avance grandement… à vous de me le dire !). Vous savez, un film, un livre, qui vous marque à tout jamais et vous oriente vers des choix que vous n’aurez jamais pensé faire avant. Et bien, c’est de ça que je veux parler aujourd’hui, avec une saga multi-supports, qui m’aura définitivement fait tomber dans la marmite de la science-fiction, que mon père avait déjà fait bien bouillir.

Transportons nous en 1993. Un temps immémoriel pour certains d’entre vous. Un temps où Windows 95 n’existait pas (encore…), un temps où les jeux étaient soit sur disquette, soit sur CD-ROM pour les plus aisés… En 1993 donc, deux jeunes gens pleins d’imagination et de talent, Rand et Robyn Miller, vont lancer sur Macintosh (et sur Mac seulement au début) un jeu produit par leur petit studio de développement, Cyan. Un jeu qui aujourd’hui résonne comme le jeu des énigmes compliqués, des mondes oniriques et des livres de liaisons, j’ai nommé Myst.

Jaquette originelle du jeu Myst

Myst donc, un jeu d’aventures énigmes qui va devenir si populaire qu’on va nommer désormais ce genre de jeux le « Myst-like ». Et pour moi, quand je l’ai testé un peu plus tard, l’univers de Myst m’a marqué à vie.

En fait, dans Myst, vous incarez un héros très singulier… à savoir vous. Rien que ça. Jamais dans le jeu, on ne vous verra, ou alors les autres personnages ne diront que « Mon ami » ou « Qui êtes vous ? »

Dejà, la vidéo qui ouvre le jeu est assez spéciale, mais tellement prenante. La voici, en anglais malheureusement (mais le texte en français est au début de cet article).

Voilà… Ensuite, vous cliquez sur le livre, celui de Myst. Une petite fenêtre vidéo se trouve sur la première page. Vous la touchez… et vous voici dans l’île de Myst. Sans savoir ce que c’est, où vous êtes, quoi faire, pourquoi, avec qui… Et c’est parti !

Vue de l'île de Myst

Au fur et à mesure de la saga, l’intrigue de Myst et de ses suites prendront place autour de la famille d’un certain Atrus, qui sera le fil conducteur des jeux. Honnête, franc et loyal, la famille d’Atrus connaît quelques démêlés avec des personnes bien souvent étranges, quand il ne s’agit pas de membres de la propre famille d’Atrus… Au fil des épisodes, on en sait aussi plus sur la mystérieuse civilisation D’ni, qui avait l’art de créer des Mondes en les écrivant.

Myst est donc un must have, une expérience qu’il faut à tout prix tenter, sans se laisser rebuter par la grande difficulté. Le Myst original a certes un peu vieilli, mais il est toujours aussi prenant… L’arc principal de Myst étant constitué de 5 jeux : Myst (dans son édition normale, Apogée ou realMyst), Riven, Myst III : Exile, Myst IV : Revelation et Myst V : End of Ages.

De plus, trois livres ont été écrits et traduits en France, qui permettent d’en savoir plus sur ce qui s’est passé entre les jeux. Ils ne sont plus édités actuellement mais en occasion, qui sait, vous les trouverez.

Dernière mise en garde : sur nos PC actuels, c’est la croix et la bannière pour faire tourner Myst sans crash. Les solutions sont donc : de le faire tourner en émulation sur votre PC (dans sa version Playstation par exemple) ou de l’acheter sur le site Good Old Games; avec cette version, vous aurez moins de problèmes.

Sur ce, excusez moi, je retourne sur Myst ! A très bientôt,

Antoine

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s