[Tramway de Bordeaux] Visite du Dépôt-Atelier de la Bastide et du PCC Tram

Un rêve s’est enfin réalisé ! Enfin bon, un « rêve », c’est beaucoup dire, mais j’ai pu visiter un site que je voulais voir depuis très très longtemps. Je ne l’ai peut être pas mentionné sur ce blog, mais depuis le début d’année, je suis Ambassadeur TBC. Le concept, c’est que je mets un badge quand j’emprunte le réseau de transports en commun de Bordeaux et, si les usagers ont des questions, je leur réponds et les aide. En tant que passionné des transports en commun, cette opportunité m’a séduit et donc, me voilà membre de cette grande famille des ambassadeurs !

Et voilà que l’on nous a proposé de visiter le principal dépôt et ateliers du tramway de Bordeaux, situé à la Bastide ! Alors vous pensez bien que j’ai sauté de joie et accepté d’emblée ! Et nous nous sommes retrouvés, un petit groupe d’ambassadeurs, mais joyeux, vendredi dernier à 10h30 devant le dépôt de la Bastide.

L'entrée du Dépôt de la Bastide

Bon, je vous avoue que cet article sera plus un article photo, avec légendes. Mais j’espère que cela vous plaira de voir l’envers du réseau, et de voir comment sont rangés et entretenus les rames du tramway de Bordeaux. Bonne lecture !

Une rame à la station service, passage obligé pour toutes les rames qui rentrent de service

A l'intérieur de la station service. On vérifie l'état des pantographes et des patins APS, remet du sable dans les rames et on les aspire.

Sur ce tableau sont accrochés toutes les clés des rames du réseau. A leur prise de service, les conducteurs prennent les clés de la rame qui leur est assignée et commencent leur trajet.

Si à la fin de la journée, un problème est apparu sur la rame, le conducteur accroche les clés sur ce panneau "Rames immobilisées". Ainsi, elle ne repartira pas tant que le problème n'est pas résolu.

Vue du bâtiment des ateliers, depuis la voie d'essais.

Un bout des voies de garage des rames. C'est ici qu'elles dorment la nuit !

On entre dans les ateliers. Voici les rames, soulevées au-dessus du sol ! Normalement, on les place au dessus de fosses, mais comme la place manquait, il a fallu trouver un autre moyen...

Petite vue générale des ateliers

Un tramway en pleine révision...

Un morceau des réserves de roues pour les rames. On ne dirait pas, mais ça s'use très très vite !

Les fosses de réparation dont je vous ai parlé précédement. Et dire que l'on est passé en dessous !

Le fameux patin APS, qui prend l'énergie quand on est sur la section APS. Il y en a deux par rame.

Et enfin, un morceau du fameux Poste de commande centralisé (PCC). Ce grand écran représente de façon schématique le réseau tram, la situation des rames, leur temps de retard ou d'avance, l'alimentation électrique...

Et voilà, en espérant que ces quelques explications vous ont plu ! Si vous avez des questions, les commentaires sont là !

A très bientôt,

Antoine.

Publicités

7 commentaires

  1. Article très intéressant. Mais une question : la voix qui nous casse les couilles dans le tram, soit pour nous dire des gestes de politesse à adopter, soit pour nous informer de l’accident, etc… c’est une voix en direct ou une voix pré-enregistrée. Parce que c’est toujours la même.

  2. Hahaha ^^
    Et bien, tu as les deux. Certaines voix sont pré-enregistrées, d’autres sont faites par trois demoiselles qui se relaient. Elles sont au PCC, près du tableau général du réseau. Voila ^^

    1. On remplit un compartement de sable dans chaque rame tous les deux à trois jours. Ce sable s’expulse à chaque freinage afin que les freins soient plus efficaces d’une part et fassent consommer moins d’électricité d’autre part.

  3. Contente que tu ais pu réaliser ce « rêve », toi qui aime tant les transports en commun!
    Bel article photo, bien documenté!
    Comment fais-tu d’ailleurs pour faire apparaître une légende dans ta photo?

  4. ns sommes un petit groupe qui souhaite visiter les entrepots de LA BASTIDE
    Pouvez vous me dire où se renseigner pour mettre une visite sur pied ???
    merci et à bientot

    1. Bonsoir !

      Tout dépend de ce qui vous fait envie ! Si vous voulez parler des anciens entrepôts ferroviaires, l’ancienne caserne Niel, je crois que ce n’est plus possible d’aller dans le site, à cause des travaux en cours. Mais rien ne vous empêche de demander à la CUB (Service Communication il me semble) si des visites sont programmées !

      Si c’est le dépôt du Tram qui vous intéresse, le mieux est de vous renseigner directement à la CUB (Relations publiques je crois) pour savoir si des visites sont programmées et quand.

      In fine, vous pouvez essayer de prendre contact avec l’association Histoire(s) de la Bastide, qui connaît beaucoup de choses sur le quartier.

      En espérant avoir répondu à votre question !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s