He drops the puck, he shoots and he SCOOOOOOOOOOOOOORES !

Un court et rapide article, pour parler d’un sport que j’affectionne particulièrement. Alors déjà, ça peut paraître bizarre que je supporte un sport en particulier (vous me connaissez, je suis un grand sportif devant l’éternel) et surtout CE sport là. Et oui, comme le suggère le titre de cet article (tiré directement de NHL 11 d’EA Sports), je suis un grand fan de hockey sur glace.

Pourquoi ce sport en particulier ? Peut-être parce que c’est le premier sport que je suis allé voir en vrai, un match rue de l’Elysée à Tours, entre les Diables Noirs de Tours et les Anges du Vésinet. Peut-être aussi parce que ce sport est un sport rapide, contrairement au football ou l’on peut avoir 90 minutes de jeu et s’ennuyer très fortement alors que là, c’est rapide, c’est agréable à voir et surtout, l’ambiance est toujours bonne dans les patinoires. En tout cas, quand je vais supporter les Boxers de Bordeaux à Mériadeck, on s’y sent bien et on sympathise bien vite avec les autres spectateurs.

Le logo des Boxers de Bordeaux

Cela dit, malgré un championnat riche de quatre échelons nationaux (Ligue Magnus, Division 1, Division 2, Division 3), le hockey français a peu d’impact en France. Bien sûr, les spectateurs commencent à venir de plus en plus nombreux dans les patinoires, les médias locaux se font un peu plus l’écho des résultats des équipes du coin, même Le Monde a fait un article il y a peu sur le hockey français… Mais les infrastructures et le relais médiatique ne suivant pas, la discipline ne va pas être, dans les prochaines années, un sport de premier plan dans l’hexagone. Peut être est-ce mieux ainsi.

Mais non content de suivre assidûment le hockey français, je suis avec tout autant de ferveur le hockey américain avec sa représentante la plus connue et la plus puissante, j’ai nommée la NHL, la Ligue nationale de Hockey.

Logo de la NHL

La NHL fait partie des quatre ligues majeures américaines, c’est à dire les quatre ligues de sport les plus puissantes aux Etats-Unis. Outre la NHL, on y trouve la MLB (baseball), la NBA (Basket) et la NFL (Football américain). La NHL est donc le plus haut niveau du hockey américain et canadien, voire mondial (elle s’oppose à la nouvelle grande ligue de hockey crée par la Russie, la KHL pour la Kontinental Hockey League).

30 équipes jouent en NHL, répartis en deux conférences, divisées elle-mêmes en trois divisions. Une franchise de NHL va jouer plus de 80 matchs en une saison, ce qui paraît assez énorme à nos yeux. L’équipe la mieux placée en saison régulière remporte le trophée Président. Les huit équipes de chaque conférence qui sont les mieux placés à la fin de la saison régulière sont qualifiés pour les play-off. Le vainqueur de la finale est couronné champion de la NHL et reçoit la fameuse coupe Stanley.

A la différence de nos championnats hexagonaux, et pas forcément de hockey, la NHL est un système de franchises. C’est à dire que ce seront toujours les mêmes 30 équipes qui participeront chaque année au championnat. La seule possibilité de changement reste le déménagement de la franchise, comme les Nordiques de Québec qui sont devenus, avec leur déménagement, l’Avalanche du Colorado.

Moi, mes petits préférés, ce sont les Ducks d’Anaheim. Est-ce à cause du marketing de Disney ? En effet, Disney avait fait une demande d’achat de franchise, au début des années 1990. C’est à ce moment que la NHL décida de créer de nouvelles équipes pour agrandir la ligue. Ainsi ont été crées les Sharks de San José, les (nouveaux) Sénators d’Ottawa, le Lightning de Tampa Bay, les Panthers de la Floride et les Mighty Ducks d’Anaheim. Disney avait fait, peu de temps avant, un film retraçant l’épopée d’une équipe de petits jeunes, « The Mighty Ducks ». Le succés étant au rendez-vous, c’est pour cela que Disney demande et obtient une franchise à Anaheim, Californie. L’équipe sera vendue par Disney au début de la saison 2006-07, et son nom deviendra Ducks d’Anaheim. Ironie du sort, c’est lors de cette saison que les Ducks ont gagné leur première et seule Coupe Stanley.

Logo actuel des Ducks d'Anaheim

De plus, un de mes amis proches s’est également passionné pour le hockey en ggénéral, et pour la NHL en particulier. Ce qui nous permet d’échanger et de discuter des matchs, lui étant un fervent partisan des Flyers de Philadelphie, finalistes l’année dernière. Vu l’horaire tardif des matchs (pour nous en Europe), nous n’avons pas eu la chance de nous regarder un duel Flyers-Ducks en direct, mais ça ne saurait tarder !

Logo actuel des Flyers de Philadelphie

Petite anecdote pour finir. Selon la tradition, les joueurs qui participent aux play-off ne se rasent pas durant toute la durée de leur présence dans les phases finales. Ce qui explique pourquoi lors des finales, les joueurs ont de longues barbes. Moi, je vais raser la mienne demain, les Ducks ayant été éliminés hier soir.

Voilà, un petit article qui racontait plus ma vie, mais qui j’espère vous en aura appris un peu sur le monde du hockey et de la NHL !

A très bientôt,

Antoine

Advertisements

2 commentaires

  1. Ahah. Un bon sport, le hockey. Mais je pense que l’ambiance bonne enfant et un peu intimiste fait une grosse partie de l’intérêt de ce sport en France. Raison de plus qu’il ne devienne pas « trop » célèbre.

    1. C’est un risque, et le public de la NHL n’est pas forcément un public très calme. Mais ce qui manque en France reste une couverture nationale, au moins dans le journal l’Equipe. C’est un problème français : en dehors du foot et du rugby, point de salut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s