[Et pour quelques bits de moins…] Age of Empires II : The Age of Kings, Microsoft Games

Troisième article de notre série estivale « Et pour quelques bits de moins… » consacré aujourd’hui à un jeu qui aura égayé mes parties solo et multijoueur jusqu’à un temps pas si lointain. Après deux jeux axés sur des thèmes qui ne sont pas mes favoris (Course et sport), on arrive à quelque chose qui me correspond déjà plus, à savoir les jeux de stratégie. Et celui que j’ai choisi aujourd’hui n’est sûrement pas un inconnu pour vous car il s’est vendu à des millions d’exemplaires, il s’agit d’Age of Empires II : The Age of Kings !

On le voit à leur tête, ce ne sera pas une partie de plaisir...

AOE II fut mon premier contact avec la série, puisque j’avais fait l’impasse sur le premier du nom et son extension « The Rise of Rome ». Il m’a fallu également patienter un peu avant d’y jouer puisque pensez vous, mon ordi ne pouvait pas faire tourner cette bête ! Jugez plutôt : il vous fallait 200 Mo de libre sur le disque dur, un processeur de 166 Mhz et 32 MB de RAM ! Néanmoins, le premier contact m’a un peu déboussolé, car je n’avais pas encore eu le loisir de tester un jeu de stratégie en temps réel. J’étais habitué à mon Civilization II et son mode en tour par tour. Ici, tout se déroule en temps réel et il faut aller vite, très vite.

Plusieurs modes de jeu étaient disponible dans AOK : du solo classique, un multijoueur efficace et des campagnes historiques. Campagnes assez agréables à jouer et qui mettaient dans la peau d’héros historiques. On suivait, manche après manche, le destin de William Wallace, de Jeanne d’Arc, de Genghis Khan, de Saladin et de Frédéric Barberousse. Jouer ces campagnes étaient un plus appréciable pour se mettre dans le bain et comprendre rapidement les mécanismes du Str. Evidemment, ne vous attendez pas une cinématique à la fin de chaque scénario, mais la progression et l’histoire du personnage étaient bien mises en scène.

Du côté du mode solo ou multi, une grande variété de civilisations s’offraient à vous, avec chacune sa caractéristique et son unité unique. Il fallait également définir le mode de victoire. Et dans AOE II, pas de place pour la diplomatie ! Les possibilités de victoire incluaient l’écrasement de l’autre, le meurtre de son roi, la conquête des reliques (5 sur la carte) ou la construction d’une merveille. Selon la condition requise, à vous de voir si vous alliez plus reéolter un maximum de ressources ou vous concentrer sur la création d’une grande armée.

Vue typique de l'interface de jeu d'Age of Empire II. Crédit image : Wikipedia

En jeu, la première remarque à faire, c’est que ça va vite. Très très très vite. A aucun moment vous ne pouviez rester devant votre écran en regardant le jeu faire les actions demandées. vous étiez réellement à flux tendus. Car toujours, votre réserve de matières premières (bois, pierre, or, nourriture) ne montait pas assez vite. Pourtant, il vous en fallait bien plus ! Car la caserne devait être finie ! Et l’écurie ! Et l’église, le champ de tir, de nouvelle maisons… Côté combats, ce n’était pas du Total War, il fallait généralement arriver avec un maximum d’unités diverses et prier pour que ça se passe bien pour vous. Autant dire qu’il était nécessaire d’être le plus rapide à l’âge le plus avancé pour avoir des unités puissantes pour aller tuer l’autre au plus vite.

AOE II s’est vu adjoindre une extension, The Conquerors. Outre de nouvelles civilisations, il amenait denouveaux scénarios et des mécanismes de jeux biens utiles. Cette extension n’avait rien d’un gadget et il était nécessaire de se le procurer pour jouer en multijoueur car bien souvent, les autres l’avaient déjà acheté…

Ils ont l'air aussi agréables et commodes que les précédents...

Ce jeu est vraiment une référence du genre. Tout y est : la rapidité, le contenu, le fun, la musique sympathique, le multijoueur… Ce jeu est un must have, encore aujourd’hui car le 3ème opus d’Age of Empires n’a pas la grandeur du 2 et pour notre plus grand malheur, le studio responsable d’Age of Empires a été fermé par Microsoft. Triste fin pour ce développeur qui a causé un nombre incalculable de nuits blanches à nombre d’entre vous. En tout cas, avec Civilization II, Age of Empires II reste pour moi la fondation du jeu de stratégie sur PC.

A très bientôt,
Antoine

Fiche technique :

Age of Empires II : The Age of Kings
Editeur : Microsoft Games
Développeur : Ensemble Studios
Date de sortie : PC : 16 octobre 1999 (USA), 10 novembre 1999 (Europe), 24 août 2000 (The Conquerors USA), 16 septembre 2000 (The Conquerors Europe)
Playstation 2 : 30 octobre 2000 (USA), 2 novembre 2000 (Europe)
DS : 14 février 2006 (USA), 10 novembre 2006 (France)

Publicités

3 commentaires

  1. Pour un jeu de stratégie, tu fais pas mal l’impasse sur le côté stratégie !

    > « […] il fallait généralement arriver avec un maximum d’unités diverses et prier pour que ça se passe bien pour vous. Autant dire qu’il était nécessaire d’être le plus rapide à l’âge le plus avancé pour avoir des unités puissantes pour aller tuer l’autre au plus vite. »

    Il y a quand même un tableau des forces et faiblesses des unités ! (Exemple : Piquier > Cavalier, …)

    Sinon, c’est vrai que ce jeu a aussi marqué mon enfance, même si paradoxalement, j’ai appris à jouer auprès d’excellents joueurs à partir du moment où je suis rentré à l’exia.cesi…

    1. Il faut quand même avouer que, même s’il y a des forces et des faiblesses pour chacune des unités, la stratégie la plus courante était celle du « Je dois faire une énorme armée le plus vite possible pour gagner » ^^ Mais c’est vrai que l’aspect stratégie est un peu oubliée.

      Pareil, j’ai refait un maximum de multijoueur à mon entrée à la fac…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s