[Et pour quelques bits de moins…] Le Best-Of de Tomb Raider première génération, Eidos Interactive

Un « Et pour quelques bits de moins » un peu spécial aujourd’hui, car nous allons parler de plusieurs jeux en même temps. En fait, j’aurais pu faire un article pour chacun de ces jeux, mais je veux essayer une forme un peu différente. Et pour tenter cet exercice, je voudrais parler de Tomb Raider.

Pour être tout à fait honnête, je suis un grand grand fan de la saga, de ces jeux qui m’ont vraiment fait voyager. Le 1 fut d’ailleurs l’un des premiers jeux que l’on m’a offert en même temps que la Playstation 1 (le deuxième étant un autre excellent jeu, Gran Turismo premier du nom). Et tout au long des sorties sur la console de Sony, j’ai acquis patiemment (ou je me suis fait offrir) tous les opus de la belle Lara Croft.

Ce que j’appelle « première génération » des Tomb Raider, ce sont les jeux développés par Core Design, c’est-à-dire du 1 au 5, qui représentent pour moi l’âge d’or de la saga. Puis le drame est arrivé, en l’occurrence le sixième opus de la série sur Playstation 2. Je me suis senti trahi et j’ai fait un rejet total de la série (bon, avec le recul, tout n’est pas à jeter dans « L’ange des ténèbres »). Ce qui fait que les trois derniers opus me sont plus ou moins inconnus. J’ai vu deux ou trois niveaux de Legend (qui m’avait semblé bon), j’ai aidé un ami à boucler Anniversary (très bon remake du un) et par contre, je n’ai rien vu du dernier, Underworld. Il faudra donc que je m’y remette.

Donc, pour ce petit best of de cette série, qui tient une place réellement à part dans mon coeur de gamer, j’ai tenté de sélectionner un (et un seul) niveau de chaque opus, en essayant de trouver dès que c’était possible une vidéo sur YouTube. Bien sûr, c’est un choix totalement subjectif, c’est donc pour ça que je vous invite à donner vos avis contraires dans les commentaires !

1-/ Tomb Raider (1996) : La Vallée Perdue
« Grrrrooaaaaaaaaah »

La scénario au moment du niveau :
Lara a été contactée par Jacqueline Natla, présidente de Natla Technologies, pour retrouver un fragment d’une ancienne relique, le Scion des Atlantles. Elle demande à Lara de commencer ses recherches au Pérou. Après avoir fouillé la Cité mythique de Vilcabamba, elle doit traverser une grande vallée afin de trouver l’entrée de la tombe de Qualopec, un ancien souverain atlante.

Pourquoi ce niveau il tue tout ? :
Pour une simple raison, qui tient en un seul mot : LE T-REX ! Imaginez que vous vous baladez au fond de la vallée et d’un coup, une petite musique stresse retentit et d’un coup, surgit devant vous un gros dinosaure et vous, avec vos deux pistolets, vous videz vos chargeurs afin que la créature évite de vous écraser ! C’est un  des niveaux emblématiques de la saga et c’est une de mes premières émotions de gamer.
A noter que je pensais, sur la version PS1, que le ciel était tout noir, et qu’ainsi, on était très profond dans la terre. En fait, Anniversary a rétabli la vérité : le ciel est bleu dans le remake, donc on n’est pas si profond dans la terre.

2-/ Tomb Raider II – La Dague de Xi’an (1997) : Home Sweet Home
« Vous êtes toujours là ? »

Le scénario au moment du niveau :
Bon, je ne peux pas parler du scénario sans spoiler un max. Donc en gros, Lara a fini son aventure, a sauvé le monde et tué le chef de la mafia italienne qui la poursuivait. Elle se repose donc, dans son manoir en Angleterre, la nuit tombée, en examinant la fameuse dague de Xi’an. Oui, mais voila. Les sbires du défunt parrain ne sont pas contents et arrivent dans le manoir pour tuer la belle anglaise. Il faudra donc en découdre pour clore définitivement cette aventure.

Pourquoi ce niveau, je l’aime bien ? :
Une simple raison : FAN SERVICE ! Ce niveau n’est pas le plus recherché, le plus abouti, le plus beau, le plus retords.  De toutes façons, ce Tomb Raider II est probablement le meilleur. Mais jouer Lara en peignoir, avec un fusil à pompe, dans son manoir… C’est un excellent niveau de fin ! Dans la vidéo, vous pouvez voir le niveau en entier. Et ne manquez pas de regarder la cinématique de fin de niveau, incluant une Lara qui va prendre une douche.

3-/ Tomb Raider III – Les Aventures de Lara Croft : La Zone 51
« Elle ne ressemble pas aux autres fanatiques. C’est peut-être une terroriste écolo ?
– Une terroriste en mini-short, t’as raison… »

La situation du scénario à ce moment :
Lara s’était rendue en Inde, pour retrouver un artefact issu d’une ancienne météorite, mentionné par Charles Darwin. Après l’avoir retrouvée, elle fait la rencontre du professeur Mark Willard, qui lui explique qu’il existe trois autres artefacts : un à Londres, un das le Pacifique Sud et le dernier dans la zone 51. Bien évidemment, Lara va partir à leur recherche.

Pourquoi ce niveau, il est bien :
Enfin, Lara sort des ruines antiques et s’attaque à quelque chose d’un peu plus « high-tech » ! Conjugué à la réputation de la Zone 51, ça donne à ce niveau un je-ne-sais-quoi bien jouissif. A noter que j’ai longtemps hésité avec le niveau de Aldwych, à Londres, qui est également un niveau emblématique de la saga.

IV-/ Tomb Raider IV – La Révélation Finale (1999) : KV5
« Vrom. Vrom vrom vrouuuuuuuuuuum ! »

Le scénario au début du niveau :
La miss Lara se rend en Egypte et va visiter un tombeau, pour bien l’explorer. Sauf que, la gourde, elle libère l’esprit enfermé du dieu maléfique Seth, qui va prendre possession de son ancien mentor, Werner Von Croy. Et ce dernier va poursuivre Lara, afin de s’en débarrasser.

Pourquoi il me plaît, ce niveau ?
Alors que pourtant, c’est un des plus courts du jeu ? Et bien, je pense que c’est lié à mon expérience d’enfant. Quand j’étais plus petit, j’adorais ce niveau, car on utilisait la Jeep dans un ancien tombeau ! Finalement, ce n’est pas le plus compliqué, mais un moment de détente agréable !

V-/ Tomb Raider V – Sur les traces de Lara Croft (2000) : L’Immeuble VCI/13ème étage
« Il faut jamais avoir affaire à des Anglais complètement fous. »

Où en est le scénario à ce moment-là ?
Dans Tomb Raider V, les amis de Lara se remémorent quatre aventures de la dame, après son enterrement (car Lara est supposée morte à la fin de Tomb Raider IV). Pendant ce temps, Von Croy, rongé par les remords, cherche le corps de l’aventurière. Cette aventure est la dernière du jeu : Lara, il y a quelques années, infiltre l’immeuble de Von Croy Industries pour retrouver un artefact mystérieux, l’Iris…

Pourquoi ce niveau, il est vraiment pas mal ?
Contrairement à beaucoup de fans, j’aime bien Tomb Raider V. S’il révolutionne pas la série il joue son rôle de fan service en proposant des niveaux plutôt pas mal. Et dans ce V, j’ai beaucoup aimé le niveau de la tour VCI, cet environnement de building qui tranche radicalement avec les autres niveaux. Je l’ai trouvé un peu corsé, mais très bien à jouer !

Et ceci conclut ce petit best-of de Tomb Raider. J’espère que cela vous a plu, et j’attends vos commentaires avec votre sélection perso de vos niveaux de Tomb Raider préférés !

Publicités

2 commentaires

  1. Article trop court ! Quelle folie de parler ainsi des premiers Tomb Raider ! C’est expérimental… tu es un scientifique fou !
    C’est déchirant de ne parler que d’un niveau par jeu, mais je vais essayer de jouer le jeu.
    J’aurais choisi le même niveau pour Tomb raider. Comment résister au charme d’une vallée perdue hantée de dinosaures ?

    Pour Tomb Raider II, je n’aurais pas fait le même choix, même si je trouve que tu as fait un excellent choix. Home sweet home est bien une excellente fin de jeu ! On n’est jamais aussi bien que chez soi… pour flinguer une armée de méchants qui n’ont pas retenu la leçon. Après tant de pertes, vouloir encore se venger de Lara Croft, ça relève d’une IA monocellulaire.
    Ce qui m’a notamment plu dans ce niveau, c’est la nécessité de ramasser le fusil et les munitions au début. Mais si, c’est essentiel ! Cette phase permet de faire monter la pression. Il faut se dépêcher de ramasser les munitions avant que les intrus arrivent, et faut bien se placer et Lara prend bien son temps pour se pencher. Et puis surtout, on entend les ennemis se rapprocher. Je suis fan des bruitages des mecs avec une matraque. Quand ils grimpent, leur « uwaha » est juste mythique.
    Ensuite, c’est fun de se battre dans ce niveau habituellement pacifique et ensoleillé. En fait, qui va nettoyer la demeure après l’hécatombe ? Certainement pas Lara…

    Maintenant, je vais brièvement parler du niveau que j’aurais probablement choisi, même si c’est mieux de garder tous les membres de son corps (spèce de scientifique fou !). Je suis un grand fan du monastère de Barkhang. C’est un des rares niveau où l’on peut faire des rencontres sans devoir flinguer l’autre. On peut même avoir des activités communes, comme massacrer les méchant habituels. En somme, Lara peut expérimenter une belle harmonie avec les moines. (Attention, ils se défendent si on les attaque, et ils sont reliés comme des fourmis, ou comme des télépathes si vous préférez.)
    C’est un niveau plutôt agréable, et grâce à lui, j’ai l’impression d’avoir accompli un voyage dans un monastère tibétain. C’est une expérience extraordinaire qui change la vie.

    Maintenant, ouvrons une dissertation. Tomb Raider II est-il le meilleur des TR première génération ?
    J’ai moi aussi tendance à le penser. Cela dit, j’aime beaucoup Tomb Raider III aussi, qui apporte des nouveautés comme le sprinte et la possibilité de ramper. (Je ne sais pas quel âge avait Lara à ce moment, mais il était temps qu’elle apprenne ça.) Et le 3 a un côté un peu plus raffiné, dans quelques éléments de décor ( dans le 2 beaucoup d’objets sont disproportionnés, je suis encore marqué par la cuisine de la demeure de Lara, entre autre) et certains bruitages (comme la roulade, ou le bruit de l‘eau environnante). Cela dit, ça fait partie du charme du 2 ces détails… Il y a aussi la possibilité de sauter à travers certaines portes ou caisses. Un des bugs les plus fantastique est observable en nageant quand on s’arrête près de la surface. En changeant l’angle de vue, on voit que Lara a la moitié du corps à l’air libre, mais ne peut pas respirer.
    Ce qui est marrant dans le 2, c’est aussi la danse qu’il faut effectuer pour tricher ! Soit pour avoir tout l’équipement, soit pour passer un niveau, soit pour exploser. Quelques pas de danse et un saut… les prémisses des jeux de danse.
    Au final, TR 2 et 3 sont datés de la même manière à peu près. Ce sont des jeux au charme particulier…
    (Oui, non seulement je n’apporte pas de réponse, mais en plus je ne parle que de 2 jeu sur 5.)

    Pour Tomb Raider III, la zone 51 est un choix intéressant, mais je ne l’aurais pas choisi. (Et même si je l’avais choisi, je l’aurais déchoisi, histoire de parler d’un autre niveau. Hein ? Ah oui, j’ai pas fait ça pour TB I… bon, alors oui, je n’aurais vraiment pas choisi ce niveau ! Mais il est bien… )
    C’est clair que c’est excitant de jouer dans La zone 51. Qui n’a pas rêvé d’y faire un tour ? D’après mes souvenirs, c’est un bon niveau avec du suspense donc… J’avoue, je n’ai pas regardé entièrement la vidéo d’une demi heure retraçant tout le niveau avec des commentaires en anglais non sous-titrés. Je n’ose pas critiquer ce choix de vidéo, c’est peut-être l’œuvre d’un joueur reconnu comme une référence.

    Maintenant, je vais très brièvement parler du niveau que j’aurais peut-être choisi (scientifique fou !)
    Les mines de RX-Tech ! Le deuxième niveau de L’antarctique. Dans ces mines, il y a des monstres, des alliés (non pas armés de lances comme les moines du monastère, mais équipés de lance flammes… il fait froid aux pôles.), et surtout, des rails !!! Le wagonnet entraîne des moments épiques !

    Pour TR IV, choix sympa etc. La vidéo montre bien comment Lara prend son temps pour quitter la voiture alors qu’on lui tire dessus. C’est ce genre de détails qui faisaient le charme de ces jeux.^^
    J’avoue, j’ai finis ce jeu en sautant beaucoup de niveau, et je n’ai jamais repris le temps de le faire convenablement. Mais juste pour choisir un autre niveau, j’aurais peut-être choisit le premier, parce que c’était marrant de jouer Lara jeune, et qu’il y a une course poursuite avec Von Croy. A moins que ce soit dans le niveau 2 ? Il me semble qu’il y a un niveau où on grimpe sur une pyramide aussi…
    J’ai presque envie d’y jouer maintenant !

    Pour TR V, tu as fait un très bon choix (de niveau et de vidéo). Bravo.
    Si, j’ai joué à ce jeu. Un peu…
    Ne vous moquez pas ! Bon, puisque c’est comme ça, je change mon choix de niveau pour le premier Tomb Raider, et je choisis Atlantide ! Et voilà, maintenant, je suis encore plus en désaccord avec Antoine ! J’espère que vous êtes fier de vous.

    Voilà. Je sais, c’est un commentaire trop long ! Mais quel vaste sujet… scientifique fou !
    Ce blog a l’air sympa en tout cas, je reviendrai sûrement faire des commentaires. Pas de panique, pas d’aussi long !

  2. Au risque de passer pour un gros aigri… j’ai vraiment jamais accroché à Tomb Raider. Pourtant, j’en ai testé un paquet : 1,2, 4 et 5 au moins (et même un peu de 6 je crois). J’ai jamais compris l’engouement pour un jeu aussi silencieux et où l’absence de pnj et de combats en fait, finalement et à mon sens, un jeu d’aventures sans aventures.

    Je sais, je joue les trouble-fête en disant cela. Mais je trouve ça vraiment plat, vide, trop lent et, bien souvent, pas du tout maniable.

    Après, faut reconnaître, les boobs avec des flingues, c’est toujours bien 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s