[Et pour quelques bits de moins…] Comix Zone, Sega

S’il y a bien une faille dans ma culture de gamer, c’est bien le fait que je sois passé à côté de la production de Sega. Pour être précis, je n’ai possédé que la Game Gear et encore, je l’ai achetée une semaine avant que la production cesse (ma chance légendaire sûrement…) ce qui fait que les trois jeux que j’avais n’étaient absolument pas représentatifs des jeux Sega. J’avais un peu joué (une petite heure) à Castle of Illusion sur Megadrive mais rien d’autre. Il m’a donc fallu attendre les joies de l’émulation pour découvrir les jeux de la firme au hérisson bleu. Mais un peu avant ça, j’avais joué sur PC, chez un ami, à une adaptation d’un jeu Megadrive que j’avais particulièrement adoré et qui reste aujourd’hui et de mes jeux préférés. Aujourd’hui donc, Et pour quelques bits de moins se penche sur le jeu Comix Zone !

Il est fort, il a une queue de cheval et il dessine des comics (Objectif-Sega pour l’image)

Dans Comix Zone, on se bat, on combat, on file des coups de poing, des balayettes, des bourre-pifs… Vous l’aurez donc compris, c’est un beat’em all où l’on avance sans trop se poser de questions. Mais alors, qu’est ce qui différencie Comix Zone de Double Dragon ou de Streets of Rage ? D’une part, son scénario et son ambiance, originales et géniales. Vous incarnez donc Sketch, un dessinateur de comics qui vit à New York. Une nuit d’orage, alors qu’il travaille sur l’une des ses dernières productions, le grand méchant de son univers, Mortus, prend vie et sort de la page. Il se retourne contre son créateur et l’enferme dans le comics. C’est le point de départ pour Sketch de sa folle aventure, une course contre la mort. Car Mortus va dessiner, au fur et mesure du chemin parcouru, toutes sortes de créatures et de pièges pour tuer notre héros. Dans sa course, Sketch pourra compter sur l’aide de Roadkill son rat et d’Alyssia, l’héroïne originale de son histoire.

C’est le graphisme qui saute aux yeux lorsqu’on lance Comix Zone. Ke jeu est beau. Beau et fluide, ce qui est plus qu’agréable. Saga a pris le parti de faire se dérouler son histoire dans une page de BD. Le héros va donc devoir sauter de case en case, détruire les bordures des cases… Les dialogues sont contenus dans des phylactères comme on trouve dans les comics… Tout est fait pour que l’on se sente dans une BD. Et de ce point de vue là, c’est une vraie réussite, tant l’on est happé par l’histoire mise en place et cela, grâce aux graphismes.

Tout premier écran du jeu (Brothers.ft)

Musicalement, Comix Zone est agréable. La Megadrive donne vie à des mélodies qui nous font vraiment vivre l’histoire. Encore une fois, elle favorise l’immersion du joueur dans le jeu. Accrocheuses et diablement entraînantes, les musiques de la bande originales sont tout simplement très bonnes. Avec un gros coup de coeur pour celle du premier niveau qui reste un de mes must have dans une compilation de musiques de jeux vidéo.

Les niveaux justement, combien le jeu en comporte ?  Six, répartis en trois épisodes de deux niveaux. C’est peu, très peu. Voire famélique vous me direz. Et vous n’avez pas tort : Comix Zone est court et bien trop court, car il n’y a pas d’autres choses que l’histoire principale pour prolonger la durée de vie. Mais cette courte durée est contrebalancée par un point très important : Comix Zone est dur. Mais vraiment. Du style une barre de vie pour tout le jeu, zéro continue, pas de mot de passe, des ennemis de partout, des portes et des grilles qui vous font mal… C’est vraiment pas simple de se frayer un chemin dans les pages du comics, tellement on a peur de se planter au moindre faux pas. Mais au moins, le jeu vous tiendra en haleine pendant quelques temps avant de le maîtriser parfaitement.

Si vous n’avez joué à Comix Zone, je vous conseille de vous le trouver pour goûter aux joies de ce merveilleux beat ’em all, qui est vraiment devenu un de mes jeux préférés. Avec les multiples rééditions ou un bon émulateur, vous n’avez que l’embarras du choix pour tester le jeu. Et bon point non négligeable, le jeu peut être mis en français sur Megadrive dans la version européenne !

Comix Zone
Développeur : Sega Technical Institute
Editeur : Sega
Plateforme originale : Megadrive
Portages : PC, Game Boy Advance, Playstation 2 (Compris dans Sega Megadrive Collection), Wii (Virtual Console), Xbox 360 (Xbox Live Arcade), Playstation 3 (Playstation Network)
1 joueur
Date de sortie : 1995

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s