« Tu me passes ton MSN ? » : Vies et mort de MSN Messenger

Cela vous aura peut-être échappé vu que la principale actualité du moment est une certaine élection dans un petit pays pas connu du tout, mais le site The Verge a révélé lundi 5 novembre que les équipes de Microsoft travaillaient sur une migration des services de Windows Live Messenger vers Skype, racheté en 2011. Le lendemain, la firme de Redmond confirme les informations de The Verge et dit tabler sur une fin de service aux alentours du premier trimestre 2013. Finalement, c’est la mort d’un logiciel emblématique qui vient d’être annoncé, même si son importance a fortement décru au fil des ans.

Fin de service pour Windows Live Messenger

D’ailleurs, beaucoup d’utilisateurs de Windows Live Messenger avaient commencé à se détacher du logiciel dès 2005, lorsqu’il venait de remplacer le très populaire MSN Messenger. En fait, Live Messenger était la version 8.0 de MSN, Microsoft voulant une plus grande synergie entre ses services web (Messenger, Hotmail, Spaces…) C’est à ce moment, pour moi en tout cas, que le service est devenu une véritable usine à gaz et que je me suis détaché petit à petit de Messenger, jusqu’à ce que Facebook donne le coup de grâce.

Mais à l’époque du collège et du lycée triomphant, à ce moment clé où Internet, puis l’ADSL commença enfin à se démocratiser en France, MSN Messenger fut une véritable révolution. Certes, Microsoft n’était pas le seul acteur de ce monde de la messagerie instantanée. On y trouvait également ICQ et le logiciel propriétaire d’Aol, AIM, à l’époque où Aol était l’une des entreprises internet les plus puissantes. Mais dans mon souvenir, c’était bien MSN qui emportait la mise dans nos vertes contrées. Et c’était typiquement le logiciel qu’il fallait utiliser. Je me souviens que j’ai dû attendre fin 2002-début 2003 pour utiliser le logiciel, mon ancien ordi ne le faisant pas tourner (c’était pourtant un monstre de puissance : Pentium 166 Mhz, pas de carte 3D, 2 Go de disque dur !). Mais une fois installé, c’est le logiciel sur lequel je passais le plus de temps, pratiquement le premier que je lançais une fois mon Windows chargé. Et c’était LE lieu de rendez-vous. Où m’on pouvait passer des soirées entières, voire des nuits à parler avec des gens que l’on connaissait ou pas, à réconforter des amis (ou se faire réconforter), à essayer de retrouver des amis perdus de vue, à essayer de dragouiller un peu, à essayer de se réconcilier après quelques mots durs échangés… Bref, MSN était une extension virtuelle de notre vie de tous les jours.

Et là, vous avez un gros coup de vieux en vous souvenant de cette interface.

D’autant plus que c’était l’un des seuls endroit pour les jeunes de collège-lycée où l’on pouvait parler autant de temps que l’on voulait et sans la surveillance des parents. Parents qui s’inquiétaient d’ailleurs au fur et à mesure que les médias essayaient de prouver par a + b que MSN, c’était le mal avec un repaire de grands méchants dangereux pour la jeunesse (un peu comme Facebook aujourd’hui). En tout cas, je pense avoir sur mon ancien disque dur une grande partie de mes historiques de conversation, que je ressortirais  un jour pour me remémorer des souvenirs. En tout cas, MSN m’avait apporté beaucoup : la rencontre de nouvelles personnes, le développement d’amitiés et une mémorable reformation de ma classe d’école primaire tourangelle, qui n’aurait pas été possible sans MSN (et je dois l’avouer aussi, sans Skyblog).

Et MSN est devenu Live Messenger. Et Facebook est arrivé… Quand Facebook s’est démocratisé, c’est tout un pan de l’internet qui s’est retrouvé obsolète du jour au lendemain. Finies les sessions du soir à parler de choses et d’autres, finis les petits sons si caractéristiques qui annonçaient un nouveau message… Bref, cela ne va pas changer ma vie, puisque je n’utilisais plus Live Messenger. Mais c’était un petit article nostalgeek pour une partie de mes jeunes années internet qui disparaît.

Publicités

2 commentaires

  1. Le logiciel a disparu, le concept, lui, existe toujours. Juste un peu remis au goût du jour, avec une sauce réseau social et multimédia, mais sinon Skype n’est pas si éloigné.

    Mais, en effet, c’est la mort des chats publics, des « salons de discussion » et des /slap….*snif*

  2. Perso, je n’ai utilisé que peu de temps ce logiciel et très tardivement… d’autant que l’adresse peut aussi être utilisée sur l’application gestionnaire de conversation libre aMsn 😉 Enfin, il restera toujours jabber et les quelques passionnés pourront utiliser les irc & le téléphone fixe ce n’est pas mal non plus 😉
    Quoi qu’il en soit merci à toi pour cette info.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s