TBC

[Tram de Bordeaux] Des images de l’extension du tram C au Nord

Tiens, cela fait longtemps que je n’avais pas parlé de tramway bordelais sur ce Blogpaper. Avouez que ça vous a manqué hein ?
Non ?
Tant pis pour vous car de toute façon, vous n’y couperez pas. Aujourd’hui, on va parler des travaux du tramway. Cet été, les parcours des lignes B et C avaient été quelque peu rétrécis afin de pouvoir faire quelques travaux liés à l’extension de 2014-2015. A Pessac, les voies de la branche vers l’Alouette ont été installées à Bougnard, opération qui ne pouvait se faire sans interruption du trafic pour une certaine période. Du côté de l’extension nord de la ligne, des aménagements ont également été faits, profitant du terminus partiel mis en place à Place Ravezies – Le Bouscat. Me trouvant de passage de ce côté de l’agglomération, j’en ai rapporté quelques photos.

La première chose qui fut faite a été de placer l’aiguillage qui connecte la ligne C au futur tram-train du Médoc (TTM). Rappelons rapidement le principe : c’est une ligne nouvelle qui va partir d’une nouvelle station située sur la ligne C entre Place Ravezies – Le Bouscat et Les Aubiers nommée Cracovie. Cette ligne fait ensuite route vers Bruges et Blanquefort, ce qui va permettre à ces deux communes d’avoir une liaison bien plus rapide avec Bordeaux.

Alors, ce n’est pas vraiment un tram-train, puisque cette appellation désigne en réalité une ligne utilisant voies de tramway et voies de train avec un matériel spécifique pouvant rouler sur ces deux types d’infrastructure (le meilleur exemple étant celui du tram-train de Mulhouse). Dans le cas du TTM, une nouvelle voie type tramway est construite le long des voies de train et uniquement des rames de tramway classique circuleront. On voit donc bien que ce n’est pas un tram-train au sens propre du terme. Après, il y aura peut-être une évolution à long terme vers une véritable infrastructure de ce type. Quoi qu’il en soit, le TTM va apporter une vraie meilleure desserte de ce côté de la CUB.

L’aiguillage de Cracovie a donc été effectivement posé et relié à la ligne C actuelle. D’autre part, le gros oeuvre de la nouvelle station Cracovie a été réalisé, ce qui montre que les travaux ont bien avancé. Le TTM est maintenant prévu pour ouvrir en 2015.

Aiguillage du Tram-train du Médoc sur la ligne C. A gauche (hors image) se situe la future station Cracovie.

Aiguillage du Tram-train du Médoc sur la ligne C. A gauche (hors image) se situe la future station Cracovie.

Du côté de l’extension nord de la ligne C proprement dite, je rappelle que cela consiste en quatre nouvelles stations dont les noms provisoires sont : Berges du Lac, 40 Journaux, Palais des Congrès et Parc des Expositions (plus un dépôt-atelier au delà du nouveau terminus). Du côté des ouvrages d’art, il faut noter la construction d’un nouveau pont au-dessus de la rocade. La date de mise en service a été légèrement modifiée : mise en service partiel vers Berges du Lac en janvier 2014 (dans très peu de temps donc) et totale en 2015.

Autre modification dans le projet : le nombre de voies. Pour réaliser un projet plus économique, l’extension devait consister en une voie unique entre 40 Journaux et Parc des Expositions. Or, il a été voté en conseil de CUB le doublement de la voie car à proximité du terminus, il y a non seulement le Parc des Expositions, mais aussi le futur Grand Stade de Bordeaux, qui va amener un grand nombre de voyageurs. Une infrastructure en voie unique risquait de vite montrer ses limites.

Je me suis promené du côté du nouveau « éco-quartier » en construction du côté du Lac, Ginko, qui sera desservi par deux nouvelles stations : Berges du Lac et 40 Journaux. Il y a encore beaucoup à faire car il reste encore pas mal de terrains vierges, mais ça commence à pousser. Voici quelques images.

Future station Berges du Lac. On voit que le gros oeuvre de la station est pratiquement fini et que les caténaires sont pratiquement installées. C'est donc, à priori, le futur terminus partiel de la ligne C.

Future station Berges du Lac. On voit que le gros oeuvre de la station est pratiquement fini et que les caténaires sont pratiquement installées. C’est donc, à priori, le futur terminus partiel de la ligne C.

Vue de la voie entre Berges du Lac et 40 Journaux. Si la voie est finie, les caténaires ne sont pas posées. Hors image sur la gauche, Auchan et la zone commerciale du Lac

Vue de la voie entre Berges du Lac et 40 Journaux. Si la voie est finie, les caténaires ne sont pas posées. Hors image sur la gauche, Auchan et la zone commerciale du Lac

Vue de la station 40 Journaux. La station est présente mais il reste des travaux à faire. La caténaire n'est pas posée, de même que les poteaux de soutien de cette dernière. Au fond, le lac et à droite (hors image) IBM et Ikea

Vue de la station 40 Journaux. La station est présente mais il reste des travaux à faire. La caténaire n’est pas posée, de même que les poteaux de soutien de cette dernière. Au fond, le lac et à droite (hors image) IBM et Ikea

Voilà ces quelques clichés, je n’ai pas eu le temps de continuer vers le parc des expositions. La page dédiée du blog « Travaux du tramway de Bordeaux » va contenir les nouvelles informations sur l’ouverture de la ligne. Si je le peux, je prendrais de nouveaux clichés sur les autres extensions !

 

 

[Réseau TBC] Mon beau bateau, qui navigue sur l’eau…

Il y a fort, fort longtemps, depuis, au moins, avant l’arrivée du tramway à Bordeaux, quand la TBC s’appelait encore la CGFTE, l’entreprise avait lancé une ligne de transport bien particulière, appelée le Bus du Fleuve. Cette ligne était composée de bateaux qui faisait un trajet régulier sur la Garonne. La ligne faisait le trajet entre le ponton de Bordeaux-Richelieu (en face de la porte Cailhau) et le ponton Lormont-Aristide Briand (en face de la place du même nom, au pied des piles du pont d’Aquitaine). J’ai réussi à retrouver en pdf les plans aux arrêts du bus du fleuve : PLAN_BUS_DU_FLEUVE_HIVER.

Cependant, quelques temps après l’arrivée du tramway, le Bus du fleuve a été arrêté. D’une part parce que ça coûtait trop cher, au vu des fréquences en dents de scie du service. De plus, lors de l’inauguration du tramway, il y a eu le fameux double effet Tramway : tout le monde se rue dans le nouveau tramway, si beau, si fort, si propre et délaisse les autres moyens de transport en commun. Le Bus du fleuve a donc coulé (sans mauvais jeu de mots) et ce fut la fin des liaisons fluviales dans Bordeaux.

Or, à la fin de l’année dernière, la CUB a annoncé le retour du Bus du Fleuve, dans une configuration néanmoins différente.

Plan fourni par la CUB lors de la présentation du projet "Navettes fluviales"

Du transport en commun fluvial, ça existe en France. Nantes avec ses Navibus et Paris avec son Voguéo (enfin mauvais exemple, Voguéo va s’arrêter en juin, sur fond de tractations entre le préfet, la région et le Stif…). Bordeaux veut donc se doter de trois lignes, que l’on peut séparer en deux groupes.

Dans ce premier groupe, on peut place deux liaisons qui seront mis en place aux heures de pointe, du lundi au vendredi, de 7h à 10h et de 16h à 19h. Des trajets rapides qui ont pour ambition de fluidifier le trafic et aussi de désengorger le tramway. La premier reliera le ponton Lormont-Aristide Briand au ponton Claveau, qui sera mis en correspondance avec le tram B. La deuxième, contrairement à ce que montre l’image ci-dessus, relira la place Stalingrad (correspondance tram A) et le ponton Jean-Jaurès (correspondance tram C à peu près). Le ponton original devant se trouver place des Quinconces, mais Alain Juppé a refusé cet emplacement, arguant du fait que cela allait gêner la halte des paquebots de croisières.

Dans le deuxième groupe, on trouve la ligne de « cabotinage », qui elle va tourner du lundi au dimanche, de 10h à 16h, avec un départ tous les 45 minutes. La ligne aura le trajet suivant : Lormont <-> Stalingrad via Claveau, les Hangars et Jean-Jaurès. On est ici dans une ligne de plaisance, qui va permettre de visiter Bordeaux d’un point de vue original et agréable, pour peu que le temps soit de la partie.

C’est bien joli tout ça, mais… pour l’usager, ça va coûter combien ? Et bien, à priori (je dis bien à priori), les navettes seraient intégrées dans la grille tarifaire TBC. En clair, vous pourrez, avec votre tickarte que vous utilisez en tram et bus, prendre la navette sans surplus. Et si vous êtes abonnés, vous pouvez utiliser votre abonnement sans surcoût. Si cela se confirme, ce serait très bien.

En tout cas, l’appel d’offre est lancé pour les bateaux. Côté ponton Jean-Jaurès, les travaux ne devraient pas tarder à commencer. Personnellement, cette idée me plaît, mais il faudra voir à modifier les correspondances de certains arrêts. je pense au ponton de Lormont, où peu de bus de bus passent… En tout cas, si cela vous intéresse, je vous invite à lire cet article de Sud Ouest.

A très bientôt,

Antoine.