Carnet de Voyage à Barcelone – Cinquième partie

Jour 5 – Barri Gothic/Palais de la musique catalane/Camp Nou

A force de voir du modernisme partout et de voir les plus belles réalisations de Gaudi, on en oublierait presque que Barcelone a été fondée bien avant le XIXe siècle. En effet, il subsiste encore en centre-ville un grand quartier médiéval, le Barri Gothic, où sont conservés de très belles maisons médiévales ainsi que de magnifiques églises.

Cependant, j’avais un peu oublié qu’on était dimanche. C’est comme ça les longs voyages. A un moment, on perd toute notion du calendrier et il faut se répéter plusieurs fois par jour « On est jeudi, on est dimanche… » pour arriver à se refixer. Or, j’avais un peu oublié de faire ça, ce qui fait que les deux églises qui nous devions visiter ce jour (la Cathédrale et l’église Sainte Marie de la Mer), étaient totalement consacrées au culte et à la messe de sorte que nous n’avons pas pu aller plus loin que le début de la nef. Néanmoins, les deux édifices étaient vraiment magnifiques, témoins d’une justesse architecturale manifeste.

Heureusement pour nous, ce dimanche était le jour d’ouverture à la visite de la mairie de Barcelone, qui se situe également dans le Barri Gothic, entre la Rambla et la via Laietana. C’est un bâtiment à l’intérieur superbe, gothique dans toute sa splendeur bien que certaines parties ont été refaites bien plus tard. Peu de visiteurs nous accompagnaient, nous avons donc pu prendre notre temps. Si jamais vous allez à Barcelone, surtout n’hésitez pas à passer par là !

Intérieur de l'Hôtel de Ville de Barcelone

Intérieur de l’Hôtel de Ville de Barcelone

Après une escapade gothique, retour à du modernisme catalan dans toute sa splendeur avec le palais de la musique catalane. Splendeur n’est d’ailleurs pas un mot volé car là encore, la débauche de couleurs, de symbolisme et de technique se combinent habilement pour donner une salle de spectacles des plus abouties, aussi bien techniquement qu’acoustiquement. Un régal pour les sens.

Verrière de la salle de spectacle du Palais de la Musique catalane

Verrière de la salle de spectacle du Palais de la Musique catalane

Je suis bien conscient d’utiliser peut-être trop souvent les mots « sublime », « splendide », « beau », « superbe », mais je vous jure que c’est véritablement ce que j’ai ressenti. En fait, Barcelone n’est semblable à aucune ville que j’ai pu visité avant et c’est pour ça que tout me paraît nouveau. Au delà de ça, les édifices sont vraiment de toute beauté.

Moins superbe fut la rencontre avec le Camp Nou, le stade de la très connue équipe du FC Barcelone. Qu’on ne se méprenne pas, l’édifice est impressionnant par sa grandeur (c’est l’un des plus grands stades au monde) mais il n’y a pas vraiment de recherche architecturale. On visite plus un symbole qu’une audace esthétique.

Vue un peu lointaine du Camp Nou

Vue un peu lointaine du Camp Nou

Je n’ose imaginer le Camp Nou conçu par Gaudi…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s